ART PARIS 2020 ONLINE

SOLO SHOW SOLY CISSÉ // 28 mai -> 14 juin 2020

A l’occasion de la 22ème édition d’Art Paris, la galerie dévoile l’installation de Soly Cissé « Champ de coton » renvoyant au commerce transatlantique des esclaves. L’accrochage réunit des œuvres qui explorent les thématiques sociales et historiques de l’artiste, servies, entre autres, par des médiums oubliés comme le goudron, symbole içi, de la souffrance animale. Entre connaissance et pensée magique, des figures semblent flotter, côte à côte, dans des espaces indifférenciés comme celui de la toile de grand format « Mythes et croyances ». Elles assument l‘engagement de l’artiste pour les interconnections entre les cultures dans un monde contemporain globalisé. Soly Cissé réussit à rallier dans son œuvre, forces ancestrales et langage innovant en se libérant des contraintes culturelles afin que tous les chemins de la création artistique lui soient praticables.

Soly Cissé - Mytes et croyances, 2020 - Acrylique - 150 x 300 cm

L’installation métaphorique « Champ de coton » est un puissant hommage aux millions d’hommes et de femmes arrachés à leur liberté et à leur terre. Elle nous transporte vers la Caraïbe, la Louisiane, l’Alabama, la Géorgie.… Nulle présence humaine, nul arrangement sonore, comme initialement prévu par l’artiste dans cette oeuvre où seule prédomine, la force évocatrice et symbolique. Au-delà d’une composition picturale par laquelle deviendrait belle la souffrance humaine, elle dit le travail éreintant, le poids des sacs, les mains écorchées, mais aussi, les chants, les contes, les luttes et les cultures nées de ces plantations qui ont débouché sur la victoire de l’abolition.
Un monde a été créé.

Elle sera dévoilée pour la première fois en France, à l’occasion d’Art Paris, après une brève présentation à l’ Espace Commines,* fin 2019. Soly Cissé a réalisé une deuxième œuvre sur le même thème composée de 170 sculptures. Exposée en 2018 dans le cadre de la Biennale OFF par la Fondation Dapper sur l’île de Gorée - lieu hanté par cette sombre histoire - elle est actuellement présentée au Musée des Civilisations Noires (M.C.N) de Dakar.
Rappeler la mémoire d’un long passé, si divers dans ses origines culturelles, c’est décoder les comportements d’aujourd’hui et les formes de domination de l’homme par l’homme. L’œuvre de Soly Cissé reste sous-tendue par cette quête mémorielle, faisant sienne la formule poétique de l’écrivain congolais Tchicaya : « Hier sème la graine de demain ».* Parcours symboliques, départs, errances, confrontations identitaires… sont évoqués par Soly Cissé à l’aide de pratiques artistiques décloisonnées. Intégrant différents médias qui s’interpénètrent, peinture tridimensionnelle, matériaux naturels, sculpture peinte, ready-made, installation, assemblage… Soly Cissé crée des œuvres d’un genre nouveau pour transmettre l’histoire sous une forme inédite.

                                                                                 Les Phalènes - Tchicaya U Tam’si - Gallimard, coll. Continents noirs, 2015

Soly Cissé développe, dans son œuvre, la vision critique d’une société en proie au fanatisme et à l’obscurantisme religieux. Des figures semblent flotter, côte à côte, dans l’espace indifférencié de la toile de grand format « Mythes et croyances ». Entre connaissance et pensée magique, l’œuvre fait co-exister ce qui subsiste des civilisations classiques de l’Afrique, des anciennes traditions cubaines, haïtiennes, du vaudou ou du chamanisme, avec, les religions et croyances européennes. Un monde surgit de la légende face à la réalité. Dans cette fresque contemporaine, les figures jouent avec subtilité entre cultures ancestrales et implications sociales contemporaines, portées par un équilibre et une relative harmonie. La révolte de l’artiste se teinte d’espérance

*Soly Cissé semble habité par la même ferveur morale qui imposa à Goya, cette vision critique d’une société en proie au fanatisme et à l’obscurantisme religieux. Une même volonté critique conduit la ligne de son récit pictural qui interroge les motivations humaines au plus profond des êtres.

*Dominique Stella, Au-delà de l’esthétique, entre mythe et réalité contemporaine. – p..41 - Univers/Universe, Soly Cissé – Solyart, mai 2014

 

 

 

 

 

 

ART PARIS 2020 ONLINE, 28 mai -> 14 juin 2020
Galerie Chauvy16, rue Grange-Batelère, 75009 Paris

A télécharger :

Galerie Chauvy

16 rue Grange-Batelière 75009 Paris
Tel : 01 47 70 18 08
Mail : m.chauvy@wanadoo.fr

Site : Galerie Chauvy

Le lundi de 14h à 18h30, du mardi au vendredi de 12h à 18h30, le samedi de 13h à 17h et sur R.D.V

Plus sur cette galerie

Publié le : 30 mai 2020

Tags :

#ART PARIS ART FAIR

#Soly Cissé

En ce moment

Toute la programmation