Charles XELOT

Du gaz sous la toundra // 11 mars -> 18 avril 2020

La série de Charles Xelot, "Du gaz sous la toundra", récompensée en France comme à l’étranger, est pour la première fois, exposée dans son intégralité à Paris. Ces photographies documentent la nouvelle limite franchie pour les besoins de consommation de la société occidentale. Nous sommes entrés dans l’anthropocène, une époque géologique où l’ensemble des phénomènes naturels est influencé par l’Homme. Celui-ci est devenu le serviteur dévot de la technique, pour laquelle il édifie temples et totems.

Gregory and the Factory, 2018, tirage pigmentaire sur papier Fine Art Hahnemüle ©Charles Xelot courtesy galerie SIT DOWN

Du gaz sous la toundra (2016 - 2018)

Du gaz sous la toundra est un projet à long terme, à grande échelle. Au cours de trois hivers polaires, Charles Xelot a exploré l'industrie de la production de gaz dans la péninsule de Yamal, en Russie. Cette série photographique illustre l'appétit de l'humanité pour l'énergie et les réalités de sa production gargantuesque. La toundra nue, qui était autrefois traversée par des troupeaux de rennes et leurs éleveurs, les Nenets, est maintenant remplie de tuyaux et de torchères. Des pétroliers et des brise-glaces naviguent le long de la côte illuminant la nuit.

Nous voyons un monde bizarre de glace et de métal, un monde qui ressemble parfois à quelque chose d'étranger. La toundra sans fin agit comme une scène théâtrale, pour une pièce fantastique qui raconte la civilisation moderne. Les vues à l'intérieur d'énormes usines futuristes sont juxtaposées à des images de paysages polaires immaculés et à des portraits des éleveurs de rennes, connus sous le nom de Nenets. Dans cet environnement, même la lumière semble prendre une nouvelle qualité.

Dans la langue des Nenets, le mot Yamal est traduit par “la fin de la terre“. En effet, ce travail montre quelle peut être la dernière frontière à explorer, la dernière terre à exploiter.

À Yamal, tous les excès apparaissent plus clairement que partout ailleurs. Ici, côte à côte, toutes les frontières coexistent - entre l'espace et le temps, entre la terre et la glace, entre l'homme du Néolithique et celui d’aujourd’hui.  Ces photos, au final, posent à chacun la question principale : où est la limite de la civilisation humaine?

Charles XELOT, 11 mars -> 18 avril 2020
Galerie Sit Down4 rue Sainte-Anastase, 75003 Paris
mercredi, vendredi, samedi de 14h à 19 h et sur rendez-vous. Vernissage le mardi 10 mars de 18h à 21H
Galerie Sit Down

4 rue Sainte-Anastase 75003 Paris
Tel : 01 42 78 08 07
Mail : info@sitdown.fr

Site : Galerie Sit Down

sur rendez-vous

Plus sur cette galerie
geofield: 

Publié le : 24 février 2020

En ce moment

Toute la programmation