Daniel Turner

11 avril -> 19 mai 2018

Pour son exposition éponyme, l’artiste américain ( né en 1983 à Portsmouth, Virginie, vivant et travaillant à New York) a réalisé deux oeuvre qui transforment l’intégral des éléments des équipements psychiatrique en deux solides à forme éphémère.

Pour cette exposition, Turner a créé deux nouvelles œuvres qui redonnent à des éléments en provenance directe d’un asile psychiatrique une forme à la fois tangible et éphémère. Il s’agit pour l’artiste d’un processus de réflexion face au fonctionnement d’une institution en marche, qui vise à condenser ses aspects primordiaux à travers une série de distillations finement maîtrisées. C’est cette démarche qui lui a permis d’isoler et de produire une forme, en travaillant des matériaux choisis, pour déplacer ce qui constitue l’essence d’une institution de santé publique dans le domaine de l’architecture privée.

À travers l’approche méticuleuse d’un tel environnement, Turner a fusionné cette histoire cumulée en forgeant un volume qui s’étire dans l’espace. L’œuvre occupe la majeure partie de la galerie, sous le nom de (WHSC 44102 Bar), 2018. Coulée dans une barre en inox de près de trois mètres de long, la somme des histoires dont l’asile a été témoin est désormais condensée sous la forme d’un monolithe, évoquant un état psychologique figé.

La même technique est à l’origine d’une seconde sculpture, (WHSC 4102 Burnish), 2018, où l’acier inoxydable ainsi bruni et noirci a été appliqué directement sur la paroi de la galerie. À nouveau, ce sont les éléments formels d’un environnement à la mécanique rodée qui ont été transposés à travers ce reflet du lieu. Ces deux sculptures restent étroitement enchevêtrées dans leur relation avec un environnement précis : si leur apparence a été altérée, leur fondation, elle, reste inchangée.

Daniel Turner est né à Portsmouth, dans l’état de Virginie, aux États-Unis, en 1983. Il a étudié la peinture au San Francisco Art Institute et vit actuellement à New York. Ses œuvres ont été exposées à la Chinati Foundation (Marfa, Texas), à la Sorbonne-Nouvelle (Paris, France), au Kunstmuseum de Krefeld (Allemagne), en Autriche dans la Galerie im Taxispalais d’Innsbruck, au Virginia Museum of Contemporary Art (Virginia Beach, Virginie), chez Hauser & Wirth (New York), au Centre for Contemporary Art Ujazdowski Castle (Varsovie, Pologne) et au Muzeul de Arta Cluj-Napoca (Cluj, Roumanie).

Turner prépare une exposition personnelle au Confort Moderne, à Poitiers, intitulée (IPN) et qui se déroulera du 6 avril au 1er juillet 2018.

 

 

Daniel Turner, 11 avril -> 19 mai 2018
Galerie Allen59 rue de Dunkerque, 75009 Paris
Durée de l'exposition: 12/04 - 19/05 Heures d’ouverture Mercredi – Samedi 14h – 19h ou sur rendez-vous
Galerie Allen

59 rue de Dunkerque 75009 Paris
Tel : +33 1 45 26 92 33
Mail : contact@galerieallen.com

Site : Galerie Allen

Du Mercredi au Samedi de 14h à 19h ou sur rendez-vous

Plus sur cette galerie
geofield: 

Publié le : 28 février 2018

En ce moment

Toute la programmation