Ensecrètement de Bernard Moninot

Prolongation jusqu'au samedi 25 juillet 2020 // 12 mars -> 25 juillet 2020

La galerie Jean Fournier a le plaisir de présenter la troisième exposition personnelle de Bernard Moninot, "Ensecrètement", initialement prévue jusqu'au 7 mai 2020 et prolongée exceptionnellement jusqu'au 25 juillet. Cette exposition s’articule autour de deux œuvres spatiales accompagnées de sept ensembles de dessins préparatoires. Elle sera présentée lors du Paris Gallery Weekend du 2 au 5 juillet 2020. "Ensecrètement" inaugure un cycle exceptionnel d’expositions institutionnelles qui commencera au Centre d’art de Kerguéhennec en juin 2021, se poursuivra à l’automne 2021 au Musée d’Issoudun et se terminera à la Fondation Maeght, du 15 décembre 2021 au 12 mars 2022. Une monographie accompagnera chacune des étapes.

Bernard Moninot, Prémonition de l'avalanche n°4, 2019 © A. Morin / B. Moninot, galerie Jean Fournier, Paris, 2020

L’insatiable curiosité intellectuelle pousse Bernard Moninot à s’intéresser à de multiples phénomènes
physiques. De ces singularités scientifiques, l’artiste en extrait toute la subtile poésie. Il crée des oeuvres
abstraites souvent basées sur une fonction fictive qui n’aurait d’autre utilité que de révéler une beauté invisible :
un capteur de rosée, les tracés d’un anémographe, d’un vol d’oiseau ou du mouvement des astres.


L’exposition tire son nom de l’installation spatiale Ensecrètement (2018-2019). Il s’agit d’un dispositif
narratif spectaculaire composé de quatre châssis en acier et de soie artificielle formant une chambre transparente
dans laquelle se trouve un ensemble d’éléments en suspend éclairés et activés par un mécanisme. Au coeur de
la chambre, on peut lire une phrase empruntée au philosophe Jean-Luc Nancy « L’étrange mémoire de ce qui
ne s’est jamais déposé dans un souvenir ». La phrase tourne sur elle-même comme un moulin à prières et la
lumière projette de multiples reflets sur la chambre en soie et au-delà.
Cette oeuvre est une suite de l’installation Chambre d’écho (2012-2017) exposée à la galerie Jean
Fournier lors de l’exposition éponyme en 2018. Cette nouvelle réalisation recourt à un processus de création
synesthésique – phénomène neurologique où plusieurs sens sont associés - souvent évoqué par Bernard
Moninot, produit par la réminiscence de moments visionnaires engendrés par les fréquences sonores du La
d’un diapason entrant en résonance au contact des objets. Ensecrètement est sans conteste l’oeuvre la plus
autobiographique réalisée par l’artiste.


La seconde oeuvre majeure de l’exposition est la sculpture Point de rosée (2019), conçue pour être un
dispositif fictif voué à recueillir les gouttes de rosée. « Dans la création, la naissance d’une idée, est comparable
au processus naturel, où certaines conditions atmosphériques sont nécessaires à la formation du phénomène de
la rosée ». Les formes organiques de Point de rosée se retrouvent dans la série de dessins Lisière d’étincellement,
composée de lavis à l’encre de Chine, de collage de mica et de fils d’or ; ainsi que dans la série Prémonition de
l’avalanche (2019), oeuvre composée de deux plans : une toile de soie artificielle à travers laquelle on perçoit en
transparence des pans de montagne ou de glaciers peints à l’acrylique.


L’exposition dévoile également trois autres séries récentes de dessins, une série de tableau et une série
d'éditions témoignant de l’extrême agilité intellectuelle et de la curiosité sans cesse aux aguets de Bernard
Moninot. Esquisses, prises de notes, recherches plastiques ou simples rêveries, ces séries sont à la fois la source
et les traces de sa création.
Seront exposées notamment Mémoire du vent TOME 2 (édité en 1999-2019) trente dessins où sont
enregistrés les effets du mouvement de l’air ; Pierres retournées (2019) qui s’inspire de la partie cachée des
pierres qui n’est jamais au contact de l’air ou de la lumière ou encore Migrateur partiel (2019), cartographie
céleste tracée à l’aide d’une plume d’oiseau, qui s’inspire de la migration saisonnière des oiseaux qui orientent
leurs déplacements avec la position des étoiles.

Ensecrètement de Bernard Moninot, 12 mars -> 25 juillet 2020
Galerie Jean Fournier 22, rue du bac, 75007 Paris
Heures de vernissage : de 18h00 à 20h30 Horaires : Du mardi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h, le samedi de 14h à 19h. Moyens d'accès : Accès Métro / 12 - Rue du Bac / 1 - Tuileries. RER / C - Musée d'Orsay.
Galerie Jean Fournier

22 rue du Bac 75007 Paris
Tel : 01 42 97 44 00
Mail : info@galerie-jeanfournier.com

Site : Galerie Jean Fournier

Du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h

Plus sur cette galerie
geofield: 

En ce moment

Toute la programmation