Jean Bedez

Le ciel nous observe // 8 septembre -> 6 octobre 2018

La Galerie Suzanne Tarasieve est heureuse de présenter la seconde exposition personnelle de l’artiste Jean Bedez.

Jean Bedez, Audiant Opulenti – Série Magni Sidera Mundi, 2017

Jean Bedez prolonge à travers une nouvelle série d’œuvres, dessins et sculptures, son exploration de la dramaturgie du pouvoir incarné ici par une réflexion cosmologique où les astres côtoient lieux et monuments emblématiques de la Florence de la Renaissance, et les décorums de théâtres contemporains du politique.

Les dessins télescopent des époques hétérogènes pour mettre en récit le devenir de nos sociétés, les effets du Temps et des guerres visibles dans des décombres ou des ciels noircis par les fumées des incendies.

« Lever les yeux vers le travail de Jean Bedez conduit à accueillir l’ensauvagement d’oxymores esthétiques qu’appelle un geste créateur érudit au même instant qu’il impose, hors sol, un « Temps de l’innocence », poudré au graphite. Dans le vacarme de luttes légendaires traversant les impensés collectifs, s’affrontent la violence monumentalisée d’une Renaissance florentine et l’insertion de motifs issus de la culture populaire ; l’Italianité lumineuse d’une Piazza della Signoria symbolique et la noirceur de Ténèbres sur la voie sanguinaire desquels s’avance l’indompté Savonarole ; la diachronie du temps, inabouti autant qu’inachevé - et la datation « Nouveau roman » suggérée par un Planétarium imaginaire à la Nathalie Sarraute ; les diagonales flottées et le flouté de perspectives ou lignes de crêtes toujours biaisées par la tromperie d’un sfumato ; la légèreté aérienne surgie du mystère inventif de l’alchimiste et la croûte terrestre, battue aux sabots d’un taureau dont la masse – ici sculptée dans la chair du marbre – impose un combat silencieux ; la mise en place d’un décor aux ornements théâtralisés et les fracas provoqués par les effondrements instaurant le désordre dans le cadre, mais aussi le chaos de friches industrielles qui fracturent les draperies d’un palace comme abandonné à Marienbad ; le mouvement cinétique d’un duel Scorsesien et l’immobilisme d’objets sanctuarisés sous la bulle de vitrines invisibles. Lubitsch ment : « Le Ciel peut attendre », mais il nous observe. 

 

Agnès CALLU
(PhD/HDR)
Chercheur à l’Institut Acte (Arts, Créations, Théories, Esthétiques)
Université Paris I Panthéon-Sorbonne / CNRS

Jean Bedez (1976) est diplômé de l'Ecole des Beaux-Arts de Paris. Il a récemment exposé son travail au FRAC Corse à Corte en 2018, à l'abbaye St-André, centre d'art contemporain de Meymac en 2017, au Palais de Tokyo à Paris et au musée des Arts Décoratifs de Paris en 2016.

 


 

 

Jean Bedez, 8 septembre -> 6 octobre 2018
Galerie Suzanne Tarasieve7 rue Pastourelle, 75003 Paris
Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h & sur rendez-vous

A télécharger :

Galerie Suzanne Tarasieve

7 rue Pastourelle 75003 Paris
Tel : 01 42 71 76 54
Mail : info@suzanne-tarasieve.com

Site : Galerie Suzanne Tarasieve

Du mardi au samedi de 11h à 19h

Plus sur cette galerie
geofield: 

Publié le : 15 septembre 2018

Tags :

#Jean Bedez

En ce moment

Toute la programmation