La Charte Des Bonnes Pratiques

Cette Charte, fruit d’un travail de rédaction commun avec la Direction générale de la création artistique (DGCA – ministère de la Culture) acte officiellement et pour la première fois la reconnaissance de la galerie d’art comme interlocuteur incontournable lors de toute négociation entre un artiste et un établissement public, dès lors que l’artiste est notoirement représenté par la galerie.

Cette Charte, dorénavant insérée dans le Code de déontologie du CPGA, engage les structures publiques « à associer dès le début du processus, la galerie ou les galeries désignée(s) par l'artiste » et « en cas d’acquisitions d’œuvres déjà produites à s'adresser à la galerie par laquelle il est représenté».

Sa publication vient officialiser la lutte du CPGA contre le contournement des galeries d’art en cas de commandes publiques.

Le CPGA va à présent œuvrer pour que cette Charte soit signée par le plus grand nombre d’interlocuteurs publics afin de lui donner sa valeur d’engagement et faire que la recommandation devienne l’usage.

La Charte Des Bonnes Pratiques