La lumière n'existe pas

27 janvier -> 24 février 2018

Après leur participation à la 14ème biennale de Lyon et au 62ème salon de Montrouge, Anne-Sarah Bénichou invite Jingfang Hao et Lingjie Wang pour une exposition personnelle à la galerie. Le duo d’artistes, qui vit à Mulhouse et travaille entre Paris et Shanghai, propose principalement des installations. Formés en tant qu’ingénieurs avant d’intégrer une école d’art en France et particulièrement sensibles aux changements indétectables dans la nature, qu'il s'agisse du soleil, des étoiles ou du passage du temps, Jingfang Hao et Lingjie Wang proposent Avec le soutien aux galeries / 1ère exposition du Centre National des Arts Plastiques.

Jingfang Hao et Lingjie Wang, vue de l'exposition " La lumière n'existe pas", Galerie Anne-Sarah Bénichou, Paris, France

"La lumière n'existe pas", exposition personnelle de Jingfang Hao et Lingjie Wang
Exposition du 27 janvier au 24 février 2018.
Vernissage le samedi 27 janvier de 15h à 20h.

Avec le soutien aux galeries / 1ère exposition du Centre National des Arts Plastiques.

Après leur participation à la 14ème biennale de Lyon et au 62ème salon de Montrouge, Anne-Sarah Bénichou invite Jingfang Hao et Lingjie Wang pour une exposition personnelle à la galerie. Le duo d’artistes, qui vit à Mulhouse et travaille entre Paris et Shanghai, propose principalement des installations. Formés en tant qu’ingénieurs avant d’intégrer une école d’art en France et particulièrement sensibles aux changements indétectables dans la nature, qu'il s'agisse du soleil, des étoiles ou du passage du temps, Jingfang Hao et Lingjie Wang proposent une vision poétique de ces changements tout en les exposant à la vue de tous.

Pour l’exposition, plusieurs œuvres et installations qui constituent des temps forts dans leur travail ces dernières années seront produites, ré-activées ou présentées pour la première fois, avec pour angle principal la réflexion des artistes autour de la lumière. Intitulée « La lumière n’existe pas », elle fait référence à une citation de Francis Picabia : “Ce sont les mots qui existent, ce qui n'a pas de nom n'existe pas. Le mot lumière existe, la lumière n'existe pas.” Il s’agit ici d’interroger notre perception de la lumière, de la beauté et des illusions qu’elle peut créer.
 

 

La lumière n'existe pas, 27 janvier -> 24 février 2018
Galerie Anne-Sarah Bénichou45, rue Chapon, 75003 Paris
Du mardi au vendredi De 13h à 19h
Galerie Anne-Sarah Bénichou

45 rue Chapon 75003 Paris
Tel : 01 44 93 91 48
Mail : galerie@annesarahbenichou.com

Site : Galerie Anne-Sarah Bénichou

Du mardi au samedi de 11h à 13h et de 14h à 19h

Plus sur cette galerie
geofield: 

Publié le : 6 février 2018

En ce moment

Toute la programmation