MEUSER

Trocken Lassen // 8 septembre -> 27 octobre 2018

La Galerie Nathalie Obadia est très heureuse de présenter Trocken Lassen (« Laissez sécher ») la troisième exposition de Meuser après Tout va bien Alles in Butter en 2007 et Strubbel die Katz en 2015.

MEUSER, HANDTASCHE, 2018 HUILE SUR ACIER, 60 X 100 X 30 CM COURTESY DE L’ARTISTE ET GALERIE NATHALIE OBADIA, PARIS / BRUXELLES

La Galerie Nathalie Obadia est très heureuse de présenter Trocken Lassen (« Laissez sécher ») la troisième exposition de Meuser après Tout va bien Alles in Butter en 2007 et Strubbel die Katz en 2015.

Né en 1947 à Essen dans la Ruhr, Meuser est l’un des artistes minimalistes allemands les plus emblématiques. Ancien élève de Joseph Beuys et Erwin Heerich (tout comme Martin Kippenberger, Albert Oehlen et Günther Förg) à la prestigieuse Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf, il est, depuis 1992, professeur à l’Académie des Beaux-Arts de Karlsruhe. Il participera cette même année à la documenta IX de Cassel invité par Jan Hoet.

Du temps de ses études, le jeune Meuser, fils d’un ingénieur d’une usine d’Essen, développe son apprentissage sous l’influence du constructivisme russe (de Malevitch à Mondrian) mais également du minimalisme américain (de Ellsworth Kelly à Donald Judd). Les questionnements de l’artiste autour de ces mouvements s’incarneront dans la rigueur de son travail et le suivront au long de ses réflexions.

Meuser développe dans son œuvre un principe de collection d’objets métalliques qu’il trouve au gré de ses recherches dans des décharges et notamment celles de Düsseldorf ou encore à Karlsruhe. Il transforme ensuite ces pièces, les déformant sur certaines zones, les peignant – ici à l’huile - en jouant parfois sur des effets de trompe l’œil. En effet, les toutes nouvelles œuvres en acier présentées à la galerie, pour l’une teintée d’un jaune éblouissant, ou d’un pourpre passé, parfois d’une couleur rouille ou grise, perturbent notre perception de l’état d’origine des matériaux. Ces lourdes sculptures posées au sol, ou encore suspendues aux murs blancs, créent une grande composition en quasi mouvement. Tout en ambivalence et en tension, elles paraissent à la fois ancrées dans l’architecture de cet espace et flottantes autour de nous.

La multitude de nuances, les jeux d’ombres et de lumières, les transparences et les différences de textures animent ces sculptures en renforçant leur plasticité. L’artiste propose des formes dynamiques et vivantes par des gestes simples et une sincérité déconcertante. Son travail semble tout à coup aller au delà de l’art minimal.

Meuser annihile le temps tout en mettant le Passé en exergue. Il fait écho à Essen, son lieu de naissance et symbole de la ville sidérurgique d’Allemagne de l’Ouest, comme celles que l’on peut contempler dans les photographies de Bernd et Hilla Becher. Ces fragments, fossiles porteurs d’une Histoire personnelle et collective, sont comme les portraits d’un récit social de la population allemande de l’après-guerre. Ces objets, dont on ne peut parfois deviner la fonctionnalité, évoquent également la société de consommation à outrance et le processus de mécanisation.

-----------------------------------

Meuser est né en 1947 à Essen (Allemagne). II vit et travaille à Karlsruhe (Allemagne).

Etudiant à l’Académie des Beaux-Arts et de Philosophie de Düsseldorf dans la classe de Joseph Beuys et Erwin Heerich de 1968 à 1976, il est actuellement professeur à l’Académie des Beaux-Arts de Karlshrue.

Il bénéficiera à partir du 15 septembre 2018 d’une exposition à la Kunstraum Grässlin  St. Georgen (Allemagne).

L’œuvre de Meuser a fait l’objet d’expositions personnelles telles que Nachspülen à la galerie Meyer Riegger de Karlsruhe (Allemagne, 2018), Abwasser à la Galerie Bärbel Grässlin à Frankfort (Allemagne, 2018), Herr Ober, zwei Doppelte à la galerie Meyer Riegger de Berlin (Allemagne, 2014), Knautsch à la Städtische Galerie de Karlsruhe (Allemagne, 2011), Wo ist oben? à la Galerie Gisela Capitain de Cologne (Allemagne, 2009), Die Frau reitet und das Pferd geht zu Fuß à la Kunsthalle de Düsseldorf (Allemagne, 2008), Meuser mit Pinsel ohne Farbe à la galerie Meyer Riegger de Karlsruhe (Allemagne, 2007), Metrostation Oberkampf au Lichthof der Staatl, à l’Akademie der Bildenden Künste de Karlsruhe (Allemagne, 1996), à la Kunsthalle de Zürich (Suisse, 1991), à la Villa Arson de Nice (France, 1991), Die Dunkelheit, Klarheit, Deutlichkeit, Angemessenheit und die volle Zusammenschau (Intuition), Kabinett für aktuelle Kunst au Bremerhaven and Galerie Bärbel Grässlin de Frankfort (Allemagne, 1984).

Il a également participé à de nombreuses expositions collectives d’envergure telles que 50 Jahre Avantgarde. Das Kabinett für aktuelle au Kunst Bremerhaven de Brême (Allemagne, 2018), Ausbruch aus der Fläche - Das Origami Prinzip in der Kunst au Marta Herford de Herford (Allemagne, 2018), Skulpturen aus der Sammlung à la Städtische Galerie de Karlsruhe (Allemagne, 2017), Narrativas monumentales. Figuras, paisajes y rituales au Museo de Arte Contemporanéo Gas Natural Fenosa de Corogne (Espagne, 2015), Ausstellung der Professorinnen und Professoren zum 300. Stadtgeburtstag, à la Städtische Galerie de Karlsruhe (Allemagne, 2015), Ruhe vor dem Sturm. Postminimalistische Kunst aus dem Rheinland au Museum Morsbroich de Leverkusen (Allemagne, 2015), PRÄSENTation. Geschenke für die Sammlung des Zentrums für Kunst- und Medientechnologie au Museum für Neue Kunst de Karlsruhe (Allemagne, 2012), Art Foundation Mallorca Collection, Special Edition au CCA de Andratx (Espagne, 2012), Schlachtpunk. Painting in the Eighties à la Kunsthalle de Darmstadt, Darmstadt (Allemagne, 2012), FischGrätenMelkStand à la Temporäre Kunsthalle de Berlin (Allemagne, 2010), Abstraktes Material au Kunsthaus de Graz (Autriche, 2005), Superman in Bed. Sammlung Schürmann au Museum am Ostwall de Dortmund (Allemagne, 2004) à la documenta IX, Cassel (Allemagne, 1992), Room Enough, Sammlung Schürmann au Suermondt-Ludwig-Museum d’Aix-la-Chapelle (Allemagne, 1987), Tableaux Abstraits à la Villa Arson de Nice (France, 1986).

Meuser fut le lauréat du prix Kunstpreis der Böttcherstraße de Brême (Allemagne) en 1985 et du ars viva « gestaltete Räume » à Berlin (Allemagne) en 1991-1992.

 

Ses œuvres sont présentes dans de grandes collections publiques et privées telles qu’au Städtisches Museum Abteiber (Allemagne), Städtishe Galerie Karlsruhe (Allemagne), Zentrum für Kunst und Medientechnologie (Allemagne), Neue Galerie Graz (Autriche), Staatsgalerie Stuttgart (Allemagne), Museum Ludwig (Allemagne), Centro Cultural Adratx (Espagne), The Martin Marguiles Collection (Etats Unis), Macine & Stuart Frankel Foudation for the Arts (Etats-Unis).

MEUSER, 8 septembre -> 27 octobre 2018
Galerie Obadia18, Rue du Bourg-Tibourg, 75004 Paris
Mardi - Samedi 11h - 19h

A télécharger :

Galerie Obadia

3 rue du cloître Saint-Merri 75004 Paris
Tel : 01 42 74 67 68
Mail : info@nathalieobadia.com

Site : Galerie Obadia

Du lundi au samedi de 11h à 19h

Plus sur cette galerie
geofield: 

Publié le : 26 juillet 2018

Tags :

#Meuser GalerieObadia

En ce moment

Toute la programmation