Monologue Visuel

16 janvier -> 1 février 2020

Monologue est le titre d’un poème issu du célèbre recueil de Zhai Yongming intitulé Des Femmes. L’ intérêt primordial que porte la poétesse à la conscience des femmes ne l’écarte pas des sujets qui touchent à l’humanité dans son ensemble. Cette approche humaniste et la sollicitude de son regard sur l’évolution culturelle de son pays font du travail de Zhai Yongming une oeuvre durable. Ces qualités imprègnent aussi ses créations photographiques.
En Chine, comme en Occident, les intellectuels et artistes sont toujours les premiers qui réagissent et sensibilisent aux progrès et aux évolutions de l’humanité. Depuis le mouvement du 4 mai 1919, et jusqu’à la réforme économique des années 1980, plusieurs groupes d’artistes et d’intellectuels ont fait leur apparition. Zhai Yongming en fait partie, et son travail a été qualifié d’écriture d’avant-garde.
Ses créations ont pour point de départ sa singularité.
Zhai Yongming a déclaré: « Il n’y a que la poésie qui me rend joyeuse, qui peut me faire sentir mon existence, me faire reconnaître que je ne suis pas seulement un être charnel mais aussi spirituel. ». Le célèbre poète et écrivain chinois Ming Zhong a bien décrit Zhai Yongming dans ce sens : « Sa vie et sa poésie ont une relation équilatérale et insolite. Son écriture n’est pas uniquement portée vers l’esthétique, non plus que sur un simple reflet de vie. Sa poésie est la vie même, si riche. »
Elle photographie des ami.e.s, des gens ordinaires, souvent modestes, empreints d’une certaine humilité qu’elle retranscrit par un « camerawork » sans post-production, montrant un travail volontairement artisanal.
On pense à l’écriture de Flaubert, exquise, délicate, forte et vivante, comme le sont les poèmes de Zhai Yongming, remplis de scènes réalistes et néanmoins souvent surréalistes et magiques, parfois solitaires, drôles, animées, colorées...
Nous pouvons percevoir que tout le savoir de la photographie poétique est déjà exploré par Zhai entre les lignes et dans les mots de ses poèmes : la capacité de jouer avec les tons et des couleurs (le rythme), la luminosité (le volume), la modélisation (les phrases et les paragraphes) et la composition (la logique) font appel à la même maestria que celles du pianiste ou du violoniste qui exécute parfaitement sa partition en connaissant ses notes par coeur, et qui détient une compréhension profonde du morceau.
 
Extrait de la présentation de la curratrice de l’exposition, Yuhong He

 

Monologue Visuel, 16 janvier -> 1 février 2020
Espace des femmesEspace des femmes - Antoinette Fouque, 75006 Paris
du mardi au samedi de 14h à 19h
Espace des femmes

35 rue Jacob 75006 Paris
Tel : 01 42 22 60 74
Mail : espace@desfemmes.fr

Site : Espace Des Femmes

Du mardi au Samedi de 14h à 19h

Plus sur cette galerie
geofield: 

Publié le : 13 janvier 2020

Tags :

##exposition #Art #femmes #photographie

#Zhai Yongming

En ce moment

Toute la programmation