Ridley Howard

Shorelines // 5 novembre 2020 -> 9 janvier 2021

Andréhn-Schiptjenko à le plaisir de présenter Shorelines, première exposition personnelle de Ridley Howard en France. Le vernissage aura lieu le jeudi 5 novembre de 16h à 20h et l'exposition se déroulera jusqu'au 9 janvier 2021.

Ridley Howard Blues, Red Shapes, 2020 Huile sur toile 20 x 25 cm (10 x 8 in.)

Ridley Howard expérimente comment les forces élémentaires de la peinture, de la couleur, de la forme et du design se fondent en quelque chose avec une résonance émotionnelle. Ses peintures présentent une relation d’apparente détachement mais personnelle à la fois au sujet et à l'image où de simples représentations de personnes, d'espaces architecturaux et de paysages sont imprégnées d'une sensibilité picturale particulière. Les œuvres intègrent la langue vernaculaire de genres de peinture très différents, parmi lesquels la haute renaissance, le pop art et l'abstraction. Subtiles et d'une simplicité trompeuse, les peintures invoquent un sentiment de monumentalité tout en conservant une intimité et un calme persistants.

 

Le titre de l'exposition, Shorelines (« Rivages »), insiste sur les aspects formels de la peinture et sur la géométrie des compositions, en faisant référence à l'idée de la ligne comme une sorte d’amenuisement. Mais ce titre contient également une force poétique qui reflète une série d'œuvres qi s’inspirent exclusivement de l’univers des rivages côtiers. De même que la plage, la côte est, à bien des égards, un espace neutre, potentiellement onirique et universellement vécu comme un lieu en dehors du quotidien. Dès lors, on peut imaginer que des rencontres, des expériences et des sentiments d'aliénation y sont plus intenses qu’ailleurs. Le paysage va jusqu’à devenir abstrait - une ligne d'horizon et de simples indices de bandes côtières. Semblable à l'ambiance des films d'Eric Rohmer, un élément d’inspiration pour l'artiste, la mer est un lieu où coexistent sensualité, légèreté et gravité existentielle.

 

Howard représente souvent des protagonistes tronqués, positionnés pardessus des arrière-plans abstraits et géométriques. Ces personnages de même que les lieux représentés semblent tout à la fois fictifs et familiers, comme si un processus de distillation était en cours qui transforme la réalité en un espace onirique offrant une intimité introspective que nous ne parvenons pas à comprendre entièrement. Tout comme les images fixes de films, ils évoquent un récit plus large qui nous est dissimulé.

 

En lien avec la peinture figurative américaine ainsi qu'avec l'abstraction géométrique, Howard travaille à un art pictural d’un grand raffinement, imprégnant ses œuvres d'une sensation du temps qui se prolonge, de moments capturés mais jamais figés. Fenêtres, formes abstraites, lunettes de soleil et écrans s'ouvrent à d'autres réalités, où l’horizontalité et l'immensité sont enchevêtrées. Les compositions ludiques et minimales de l’artiste rendent hommage aux techniques du collage élémentaire, tandis que son sens accompli de la couleur et de la lumière embrasse toutes les possibilités qu’offre la peinture. On peut également noter un jeu d'échelle dans son travail, où les toiles vont du monumental à la miniature, complexifiant encore davantage la représentation de l'intimité par Howard : des compositions étroitement recadrées laissent souvent de côté des détails qui dirigeraient le sens du récit de celui qui regarde.

 

Ridley Howard (1973, États-Unis) a obtenu son Master of Fine Arts à la School of the Museum of Fine Arts de Boston en 1999 et son Bachelor of Fine Arts de l’University of Georgia en 1996. Il a également passé une année à Skowhegan School of Arts en 2000. Son travail a été exposé dans de nombreuses institutions, comme le Museum of Fine Arts Boston; The Atlanta Contemporary, Atlanta, Géorgie; le National Academy Museum, New York; le High Museum of Art, Atlanta, Géorgie; et le Knoxville Museum of Art, Knoxville, TN. Howard a été le béneficiare de la subvention de la Fondation Joan Mitchell et de la subvention de la Fondation Pollock-Krasner. En 2020 il a reçu le Rosenthal Family Foundation Award for Painting à l’American Academy of Art and Letters.

 

Il vit et travaille actuellement à Athens, Georgia aux États-Unis.

Ridley Howard, 5 novembre 2020 -> 9 janvier 2021
Andréhn-Schiptjenko10 rue Sainte Anastase, 75003 Paris
Andréhn-Schiptjenko

10, rue Sainte-Anastase 75003 Paris
Tel : 01 81 69 45 67
Mail : paris@andrehn-schiptjenko.com

Site : Facebook

Ouvert du mercredi au samedi de 14 heures à 19 heures

Plus sur cette galerie

Publié le : 22 octobre 2020

En ce moment

Toute la programmation