Tapis volant

Frédéric Coché, Laurent Fiévet, Roos Holleman, Sanna Kannisto, Laurence Papouin, Marie-Amélie Porcher // 13 décembre 2017 -> 20 janvier 2018

Dessins, Vidéo, Photographie

Frédéric Coché, Tout s'arrangera, 2018, eau-forte édition de 10, 18cmx26cm

 

L’exposition Tapis volant  est organisée à partir du très grand pastel sur papier de Roos Holleman,Journey to the sun, comme un objet transitoire propre à véhiculer l’imagination.

Roos Holleman (Pays-Bas) utilise le dessin pour traduire son intérêt pour l’étrangeté du monde et ses représentations.

Ses études d’oiseaux – study skins – se déploient le plus souvent sur des feuilles de papier de grand format, comme

une planche d’anatomie dessinée au pastel et au crayon.  

 ‘Le dessin me permet de m’inscrire dans l’histoire, telle une autre catégorie de collectionneur ou de chercheur.

En même temps, j’agis comme un shaman, ressuscitant un oiseau ou un objet sans vie par le rituel du dessin.’

Frédéric Coché présentera des gravures d’une nouvelle série La naissance d’une reine, le pendant à l’ensemble

La mort du roi (2013). Il compose au fil de ses ouvrages une véritable histoire du regard, ancrée dans la tradition et

résolument contemporaine.C'est au lecteur de reconstruire, de réécrire, d'une certaine manière, le récit en y investissant

sa propre expérience individuelle, à partir des titres, des lieux, des personnages. Volontairement indéfinis, lieux et temps

renvoient à un passé à la fois imaginaire et réel, et, par là-même, à l'universalité de la condition humaine.

Sanna Kannisto (Finlande) Après avoir développé son travail photographique  sous les tropiques, en Amérique du Sud,

pendant de nombreuses années, Sanna Kannisto travaille maintenant en Finlande. Prunella Modularis est l’une de ses

nouvelles photos. Abordant la photographie avec une approche quasi-scientifique, elle élabore soigneusement des mises

en scènes qui confèrent un caractère pictural à ses œuvres. « Grâce à la photographie il m’a été possible de rassembler,

classifier, catégoriser, enregistrer et finalement, exposer. … Dans mes travaux précédents j’ai comparé, non sans distance,

l’objectivité de la science et de la photographie »

Laurent Fiévet : Le montage de Flying carpet est entièrement structuré autour d’un photogramme unique du long métrage

d’animation Aladdin des studios Disney présentant la façade du Palais du Sutlan d’Agrabah où le héros du film est venu

surprendre Jasmine, dont il est tombé éperdument amoureux, en lui proposant de monter près de lui sur son tapis volant.

Au même titre que le véhicule fantastique, les figures du jeune orphelin et de la Princesse y ont été méthodiquement effacés

au profit du décor et de la voute céleste étoilée, artificiellement animée par des effets de scintillements.

Marie-Amélie Porcher, alias yvette et paulette, traite des sujets du monde qui nous entoure avec un humour certain.

« Un beau jour de septembre 2017, Yvette et Paulette s'en allaient promenant quand tout à coup, quelle ne fut pas leur surprise

de se trouver nez à nez avec une belle horde de tapirs ailés !! Afin de ne pas perdre la preuve de leur existence, elles firent

venir Marie-Amélie Porcher qui, toujours au service de ses bienfaitrices vous en restitue ici l'image, le plus fidèlement possible. »

Laurence Papouin, pour l’exposition montrera de nouvelles œuvres de la série « déroulement », la continuité de ce travail

particulier où elle sculpte des strates de peintures, couche sur couche d’acrylique aux tonalités contrastées.

 

Tapis volant, 13 décembre 2017 -> 20 janvier 2018
La Ferronnerie40 rue de la Folie-Méricourt, 75011 paris
mardi à vendredi : 14h-19h, samedi : 13h-19h
La Ferronnerie

40 rue de la Folie-Méricourt 75011 Paris
Tel : 01 78 01 13 13
Mail : bn.ferronnerie@gmail.com

Site : La Ferronnerie

Du mardi au vendredi de 14h à 19h et le samedi de 13h à 19h

Plus sur cette galerie
geofield: 

Publié le : 22 décembre 2017

En ce moment

Toute la programmation