Tous surveillés par des machines d'amour et de grâce

Guy Denning // 17 septembre -> 12 octobre 2020

Venez découvrir les anges de Guy Denning à la Galerie Brugier-Rigail

Exposition Guy Denning - Galerie Brugier-Rigail

« Les hommes sont des anges stagiaires. » Victor Hugo

Anges, hommes, croyances, craintes, espoirs et réalités, se croisent et s’entremêlent dans l’univers de Guy Denning, artiste anglais qui offre à la France son talent depuis plus d’une décennie.

Guy Denning, c’est un concentré de paradoxe : une sensibilité à fleur de peau derrière un look punk, des figures hurlantes de douleur ou de rage, des bouches béantes dont on ne sait si elles s’apprêtent à sourire ou exulter, mais aussi de la douceur, et beaucoup d’humanité. L’attrait de l’artiste pour l’humain et son corps, bien loin de la tradition du « beau idéal », le pousse à rechercher l’unicité, le charme d’une épaule anguleuse et le rendu de chaque épiderme, la sensualité d’un mouvement ou d’une posture singulière. Guy Denning aime autant ses sujets que l’image qu’il en donne et l’acte même de les représenter ; son but premier, c’est la création d’une forme de relation sensorielle et avec la matière, et avec le résultat. Il crée pour lui, pour se sentir vivant et frémir face à ses personnages de fusain et d’acrylique. Et surtout, il crée pour faire ressentir à son public la vie qui s’échappe de la toile, du papier ou du mur.

L’intérêt de Guy Denning pour l’art et la profonde conviction que là se trouvait sa destinée, sont presqu’aussi anciens que son engagement politique, très tôt forgé par la vision d’une société anglaise post-industrielle en déshérence. Pourtant, nulle amertume ne transparait des œuvres de Guy Denning, intimement convaincu que l’homme, dans un sursaut de lucidité, va prendre conscience de sa vulnérabilité face à la nature, la sienne et celle qu’il a conduit au déclin. Ses anges, ce ne sont au final que des projections des hommes qui constatent, pleurent, espèrent et sauvent. Des corps androgynes (auxquels l’artiste accorde un intérêt certain), ailés, qui interpellent leurs compagnons terrestres : eux, les sujets, les personnages en deux dimensions, et nous, qui les inspirons.

Le travail de Guy Denning puise à différentes sources, l’actualité et ses méandres socio-politiques demeurant intarissables. Ainsi, armé d’un pinceau, d’un conte, d’un bouquet de pastels et de mots collés, l’artiste étale au grand jour les affres du dérèglement climatique, de l’exode forcé, de l’aveuglement d’une société qui, trop souvent, oublie que dernière chaque minorité, chaque revendication, chaque enfermement ou chaque révolte, se dissimulent des cœurs qui battent, espèrent et aiment.

« Nous avons trop souffert, anges et hommes, de ce conflit entre le Pire et le Mieux. » Paul Verlaine

Nous sommes heureux de pouvoir à nouveau présenter le travail exceptionnel de Guy Denning qui, plus que jamais, par son onirisme, ses alertes métaphoriques, ses oscillations entre ténèbres et lumière, nous rappelle que l’avenir existe et ne dépend que de nous.

Tous surveillés par des machines d'amour et de grâce, 17 septembre -> 12 octobre 2020
Galerie Brugier-Rigail 40, rue Volta, 75003 Paris
Vernissage le samedi 19 septembre 2020 de 14h à 19h en présence de l'artiste. La galerie est ouverte du mardi au samedi de 11h à 19h30.
Galerie Brugier-Rigail

40 rue Volta 75003 Paris
Tel : 0142770900
Mail : contact@galerie-brugier-rigail.com

Site : Site internet

du mardi au samedi de 11h à 19h30

Plus sur cette galerie

Publié le : 12 septembre 2020

En ce moment

Toute la programmation