W:A.R. : Walter About Rights

21 janvier -> 22 février 2020

Vernissage le mardi 21 janvier de 17h à 20h30

Né en 1957 en Belgique, le styliste Walter Van Beirendonck a fait partie du groupe des Six d’Anvers1. Connu pour utiliser des couleurs intenses avec un style très graphique, Walter Van Beirendonck puise son inspiration dans de nombreuses sources : politique, écologie, musique, litté- rature, sexualité…

Artiste touchant tant au monde de la mode que du design, Walter Van Beirendonck apporte une importance équivalente à sa production

et à sa recherche. Mutations et greffes vestimentaires appliquées aux corps font entrer le spectateur dans un univers unique. Tel Le musée imaginaire d’André Malraux, Walter Van Beirendonck crée un espace « trash glamour » où les facettes multiples et la complexité de son œuvre prennent forme.

Walter Van Beirendonck a toujours créé sans jamais se préoccuper des tendances et des directions qu’aurait pu lui suggérer le marché de la mode. Mais comme l’a écrit Thessaly La Force dans le New York Times du 3 septembre 2019, « He is the last punk, one whose work can today feel predictive in its obsessions and transgressions, and to which contemporary fashion owes a debt. »

Dans un défi permanent, l’artiste présente un travail mêlant couleurs, textures, techniques, abstraction et figuration et affirme son attache- ment à l’art contemporain. C’est dans cette veine qu’est le sujet de la deuxième exposition personnelle à la Galerie Polaris, à compter du 21 janvier 2020, W:A.R. = Walter About Rights. Dans cette nouvelle exposition, seront présentées une série de SCARECROWS perlés et brodés à la main, portant des messages comme seul Walter van Beirendonck aime les afficher ouvertement sur les titres de ses collections : EXIGER LA BEAUTÉ, RESPECT, ARRÊTER DE TERRORISER NOTRE PLANÈTE, SAUVEGARDER LE SEXE, ainsi qu’une série de sculptures minia- tures perlées à la main, lesquelles feront également référence aux messages ci-dessus et au symbole du Walterman (effigie de Walter).

Souvent considéré comme un artiste rebelle, décalé, punk-révolutionnaire, mais toujours sous la marque de la sincérité et de l’indépendance, Walter Van Beirendonck est encore aujourd’hui un des seuls perturbateurs des codes de la mode masculine. Ce n’est pas parce qu’il souhaite choquer la bourgeoisie que Walter Van Beirendonck incorpore des éléments de fétichisme sexuel. Au contraire, c’est avec humour que l’ar- tiste fait référence à l’idée de fétichisme secret de Marx, ou encore au concept de rite fétichiste anthropologique comme charme magique. Le fétichisme apparaît alors comme un double de la mode ; un autre costume d’autorité. Dans cette volonté de dépasser le concept de normalité corporelle, une nouvelle forme de beauté apparaît.

C’est avec cette même liberté de ton attirant notre attention sur les problèmes du monde que celui ci entame un questionnement artistique majeur : celui de la place, de la fonction et de la représentation du corps dans notre époque. Tout en évoquant des tensions politiques et sociales telles que la place de la communauté LGBTQ+ ou bien l’exclusion des personnes de couleurs, l’artiste parvient à nous partager sa vision d’un monde en lutte permanente. Comme un René Magritte contemporain, Walter Van Beirendonck réinvente le surréalisme belge en ouvrant notre réalité à d’autres perspectives.

W:A.R. : Walter About Rights, 21 janvier -> 22 février 2020
Galerie Polaris15 rue des Arquebusiers, 75003 Paris
Galerie Polaris

15 rue des Arquebusiers 75003 Paris
Tel : 01 42 72 21 27
Mail : contact@galeriepolaris.com

Site : Galerie Polaris

Du mardi au samedi de 11h à 19h

Plus sur cette galerie
geofield: 

Publié le : 27 décembre 2019